Connect with us

Ventureburn

Knife Capital lance le deuxième fonds de capital-risque 12J

Knife Capital a annoncé le lancement de son deuxième fonds de capital-risque Section 12J pour les nouveaux investisseurs afin de soutenir les entrepreneurs sud-africains….

Published

on

Société de capital-risque (VC) basée au Cap Couteau Capital a annoncé le lancement de son deuxième fonds de capital-risque Section 12J pour les nouveaux investisseurs afin de soutenir les entrepreneurs sud-africains.

Knife Capital lance le deuxième fonds de capital-risque 12J

Intitulé KNF Ventures II, il conserve le même mandat d'investissement que le premier fonds et vise à accélérer la croissance des startups et PME locales et à générer des rendements pour les investisseurs axés sur l'entrepreneuriat.

Les sociétés de capital-risque de la section 12J permettent aux investisseurs d'investir dans des PME à haut risque et, à leur tour, génèrent de l'innovation, des possibilités d'emploi et une croissance économique globale. Les investisseurs peuvent réclamer les montants engagés lors de l'acquisition d'actions de VCC en déduction du revenu imposable.

Technologies disruptives

La pandémie mondiale a exigé une augmentation de l'innovation, car de nombreux entrepreneurs et propriétaires d'entreprises visent à répondre aux exigences d'une dynamique en constante évolution. Cela s'est traduit par l'adoption des technologies numériques et la création de technologies de rupture.

Keet van Zyl, associé chez Knife Capital, donne un aperçu de la montée en puissance des startups basées sur la technologie de rupture.

«Il y a un changement tangible vers l'adoption de nouvelles méthodes de travail, d'apprentissage, d'interaction et de transaction. Cela se ressent également dans le domaine de l'investissement », a déclaré Keet van Zyl, associé chez Knife Capital. «Certaines classes d'actifs alternatives comme le capital-risque – où les gestionnaires de fonds investissent dans des sociétés technologiques depuis des années – suscitent un intérêt croissant de la part des investisseurs institutionnels et individuels souhaitant se diversifier.

La clause d'extinction

Le régime VCC est assujetti à une clause d'extinction qui stipule qu'aucune nouvelle déduction en vertu de l'article 12J ne sera accordée après juin 2021.

Van Zyl affirme que même au milieu de cette incertitude quant à savoir si le gouvernement prolongera la durée de vie de l'incitation au titre de l'article 12J, l'argent n'a pas cessé de couler dans les sociétés de capital-risque.

Alors que les déductions fiscales seront actuellement accordées jusqu'en juin, Van Zyl souligne l'importance de regarder au-delà de l'incitation fiscale 12J.

«Il doit s'agir de plus que de l'allégement fiscal. Bien sûr, 12J est une bonne incitation car les investisseurs démarrent le processus d'investissement dans une position de taux de rendement interne (TRI) favorable en raison de l'avantage fiscal immédiat. Mais sans une classe d'actifs de capital-risque crédible soutenue par des investisseurs institutionnels, des family offices ainsi que des particuliers, l'accès au financement de la croissance par les PME sud-africaines continuera à être un défi.

Lire la suite: Catalyst Fund annonce la huitième cohorte fintech
Lire la suite: COBRA et SMEgo s'associent pour aider les PME à trouver des financements

Image en vedette: Fondateurs de Knife Capital (fourni)

Source: https://ventureburn.com/2021/01/knife-capital-launches-second-12j-venture-capital-fund/

Ventureburn

La fintech pétrolière Energy Swipe vise à garder le cap sur la SA

Energy Swipe est une startup fintech basée à Durban qui vise à donner aux automobilistes sud-africains des chances égales de continuer à conduire pendant le mois avec leur nouvelle offre….

Published

on

Balayage d'énergie est une startup fintech basée à Durban, fondée par des entrepreneurs Vukile Mchunu (PDG) et Malusi Mkhungo (CTO). La startup prévoit de promouvoir l'inclusion financière en donnant aux automobilistes sud-africains des chances égales de continuer à conduire pendant le mois, même lorsque leurs poches sont à sec.

"Nous visons à le faire en combinant notre passion pour la technologie avec le pétrole et la finance", a déclaré le PDG, Mchunu, dans une interview avec Ventureburn.

Lancement d'Energy Swipe en août

La startup amorcée s'associe actuellement à des stations-service SA pour installer les identifiants de terminal de l'entreprise sur leurs parvis. «Cet identifiant de terminal fonctionnera avec la carte Energy Swipe pour permettre à tous nos clients de payer dans nos stations-service partenaires d'un simple glissement. Le service est livré avec une application pour votre appareil intelligent pour aider l'utilisateur à surveiller son profil, vérifier son crédit, changer le code PIN, bloquer la carte en cas de perte ou de vol, ou même nous envoyer un message direct si vous allez être voyager pour trouver les stations partenaires les plus proches en cours de route », a expliqué Mchunu.

La société lancera l'offre plus tard cette année

Le PDG a poursuivi en disant que bien que le prix de l'essence ne cesse d'augmenter, "… la triste vérité est que le revenu de beaucoup d'automobilistes n'augmente pas aussi souvent que le prix de l'essence. Rien que cette année, le prix de l'essence a été multiplié par trois et nous n'avons aucune garantie qu'il n'augmentera pas à nouveau bientôt. Les Sud-Africains ont l'impression que 100 R par voyage est beaucoup moins cher que de faire le plein. Nous, en tant qu'Energy Swipe, sommes là pour résoudre ce problème et leur permettre d'économiser plus mais de voyager plus car ils peuvent désormais faire le plein à tout moment du mois », a-t-il expliqué. Mchunu a précisé que la société travaille actuellement en étroite collaboration avec des sociétés de crédit pour les aider à identifier les clients éligibles.

Mchunu a expliqué que la plate-forme fonctionnera avec une banque du choix de l'utilisateur pour débiter un montant du compte bancaire de l'utilisateur. "Notre système est un" paiement au fur et à mesure "- si vous n'avez pas utilisé notre système pendant ce mois, vous n'aurez pas à vous soucier de payer", a-t-il commenté. Pourtant, pourquoi les automobilistes choisiraient-ils l'offre si n'importe qui peut utiliser sa carte dans une station-service ? Les autres avantages de cette alternative en espèces sûre et fiable incluent l'absence de frais de transaction (contrairement aux cartes bancaires normales), la vérification instantanée du solde de la carte, le suivi des dépenses par carte et le paiement instantané du crédit.

Avec des plans pour lancer l'offre en août de cette année, le CTO Mkhungo est enthousiasmé par son impact social potentiel. "Energy Swipe n'aspire pas seulement à gagner sa vie, il aspire à faire la différence, et la différence s'acquiert grâce à la fusion de trois secteurs phénoménaux – la finance, la technologie et la durabilité dans l'industrie pétrolière", a-t-il conclu.

Lire la suite: Yoyo lance une offre de fidélité liée à la carte PME
Lire la suite: La startup du voyage Viatu lance un nouveau Covid-Hub en Namibie

Image en vedette : les cofondateurs d'Energy Swipe, Vukile Mchunu (PDG) et Malusi Mkhungo (CTO)

Mchunu a expliqué que la plate-forme fonctionnera avec une banque du choix de l'utilisateur pour débiter un montant du compte bancaire de l'utilisateur. "Notre système est un" paiement au fur et à mesure "- si vous n'avez pas utilisé notre système pendant ce mois, vous n'aurez pas à vous soucier de payer", a-t-il commenté. Pourtant, pourquoi les automobilistes choisiraient-ils l'offre si n'importe qui peut utiliser sa carte dans une station-service ? Les autres avantages de cette alternative en espèces sûre et fiable incluent l'absence de frais de transaction (contrairement aux cartes bancaires normales), la vérification instantanée du solde de la carte, le suivi des dépenses par carte et le paiement instantané du crédit.

Source: https://ventureburn.com/2021/07/petrol-fintech-energy-swipe-aims-to-keep-sa-driving/

Continue Reading

Ventureburn

Team Basket remporte la première place de R25 000 au hackathon Silicon Cape

SA tech NPO Silicon Cape et la US Mission to SA ont annoncé que Team Basket était le vainqueur de leur troisième hackathon virtuel le 27 juin 2021….

Published

on

Technologie SA Cape de silicone NPO et le Mission américaine en Afrique du Sud a annoncé Team Basket vainqueur de son troisième hackathon virtuel le 27 juin 2021.

Le hackathon est trois des quatre de cette initiative en partenariat, appelée «Hackathons for SA: Digital Solutions for Real-World Challenges». Le programme vise à découvrir des solutions numériques pour accélérer la croissance économique inclusive pour les entreprises de l'économie du canton de SA.

Le service de livraison instantanée des townships de Team Basket

Team Basket est reparti avec le grand prix R25 000. Chef d'équipe Esihle Vellem décrit leur concept : « Nous aidons les vendeurs ambulants et les magasins de spaza à acheter des produits frais auprès de petits agriculteurs et de grossistes en leur fournissant une application en ligne et un service de livraison instantanée. Avec ce modèle, nous résolvons des problèmes tels que la rupture de stock et l'obligation de fermer le stand ou d'acheter à d'autres vendeurs à un prix plus élevé, le manque de contrôle de la qualité et l'absence d'un système de gestion des stocks en ligne pour suivre les commandes. De plus, ils bénéficient de remises pré-négociées, de produits livrés avec une garantie d'assurance qualité et de la possibilité de faire des achats toutes les deux semaines avec une assurance de livraison sûre.

Les hackathons visent à trouver des solutions numériques pour soutenir l'économie du canton de SA

De plus, Team Basket a remporté une adhésion à Silicon Cape d'une valeur de R1 600 et 2 000 $ en Services Web Amazon crédits. Silicon Cape est l'un des principaux catalyseurs d'écosystème pour les start-up technologiques ; Team Basket sera mis en relation avec des accélérateurs, des mentors et d'autres membres concernés de la communauté tels que des développeurs, des investisseurs providentiels et des investisseurs en capital-risque pour les aider à commercialiser leur solution.

Le prix de la deuxième place R15 000 est allé à Glitch doux pour leur concept « Commiploy », une plateforme d'opportunités de concerts qui permet aux communautés d'acheter des produits locaux, d'accéder à des services et de postuler à divers petits boulots. Chef d'équipe Shaqeel Less a expliqué que la plate-forme s'adresse aux entreprises, aux clients et aux jeunes sans emploi. « Notre vision est de créer et de soutenir des entreprises locales et de fournir aux communautés locales des opportunités de grandir avec elles », a-t-il déclaré.

Officier des affaires publiques par intérim à la Consulat général des États-Unis au Cap, Emily Shaffer, a déclaré : « Nous avons été époustouflés par les idées novatrices présentées. Ces solutions numériques aux défis du monde réel feront une différence tangible pour les nombreuses entreprises vitales qui composent les économies des cantons de SA. Le Covid-19 a eu un effet sans précédent sur les entreprises, et des solutions comme celles proposées ce week-end par de jeunes innovateurs démontrent que grâce au partenariat et à l'innovation, la résilience économique est réalisable. Nous sommes impatients de suivre les voyages de ces esprits brillants.

Le réalisateur de Silicon Cape, Zimkhita Buwa a conclu : « Nous pensons que la technologie peut aider à changer le monde dans lequel nous vivons et nous sommes ravis d'avoir vu autant de solutions innovantes qui répondent aux défis auxquels sont confrontées les entreprises et les communautés locales. Nous espérons que toutes les équipes continueront à perfectionner leurs solutions pour le bien de l'économie vitale du canton de SA. »

Lire la suite: Cape NPO Life Choices lance un accélérateur de compétences numériques
Lire la suite: La chaîne de poulets SA Hungry Lion exploite l'IA pour réduire les erreurs

L'image sélectionnée: Kojo Kwarteng via Unsplash

Les hackathons visent à trouver des solutions numériques pour soutenir l'économie du canton de SA

Source: https://ventureburn.com/2021/07/team-basket-wins-r25-000-in-silicon-cape-hackathon/

Continue Reading

Ventureburn

Une start-up nigériane de mise en relation lance Vybe 2.0

La startup de rencontres basée à Lagos, Vybe, a récemment annoncé que l'équipe travaillait actuellement sur le lancement de la version 2.0 de son application et son expansion en Afrique….

Published

on

Basé à Lagos startup de rencontres Vybe a récemment annoncé que l'équipe travaillait actuellement au lancement de la version 2.0 de son application et prévoyait d'étendre sa présence sur le marché encore plus en Afrique.

Vybe est une plateforme de jumelage numérique qui permet aux Africains d'établir de véritables connexions

La startup a été fondée en avril 2019 par MOronke Anifowose, Adetolani Eko et Osagie Omonzokpia qui a identifié les nuances dans les rencontres africaines et a cherché à donner aux Africains accès aux fonctionnalités de l'application de rencontres qui répondent à ces nuances. Les Africains ont accès à moins de 40% des 10 meilleures applications de rencontres dans le monde et généralement, ces plateformes sont trop génériques pour résoudre les particularités des rencontres en ligne en Afrique.

Établissez des liens de manière amusante et sécurisée

L'équipe décrit Vybe comme une plate-forme de jumelage en ligne qui permet aux Africains d'établir de véritables connexions de manière amusante et sécurisée. COO Vybe Anifowose déclare : « Nous avons identifié des différences clés entre la façon dont les Africains recherchent des partenaires potentiels et la façon dont cela se fait en Occident et nous nous concentrons sur la numérisation de cette expérience. » Sur Vybe, les utilisateurs peuvent trouver des partenaires potentiels en fonction de leur emplacement, leurs intentions, leurs intérêts, leurs groupes religieux, leur appartenance ethnique et leur tribu.

Les nouvelles fonctionnalités de l'application incluent une fonctionnalité d'abonnement utilisant des transactions d'argent mobile et de nouvelles capacités d'apprentissage automatique et d'IA qui collectent des données pour informer les capacités de mise en relation de l'application.

L'application a déjà généré plus de 25 000 téléchargements sur les principaux marchés de l'entreprise, le Nigeria, le Kenya et le Ghana, avec des plans pour atteindre jusqu'à 100 000 utilisateurs d'ici la fin de 2021. Les fondateurs de Vybe ont basé les améliorations de la plate-forme sur les données recueillies détaillant comment les habitudes de rencontres des gens ont changé avec l'avènement de la pandémie.

La pandémie a entraîné une croissance accrue pour l'industrie des rencontres en ligne, de Groupe de correspondance (société mère de Tinder) enregistrant une croissance directe de son chiffre d'affaires de 15 % au quatrième trimestre 2020 à OkCupid connaît une augmentation de 700% des dates et Introduction en bourse de 7 milliards de dollars de Bumble en février de cette année. Selon un enquête par Dating.com, 82% des célibataires se sont tournés vers les rencontres en ligne depuis début mars 2020 pour améliorer leur santé et leur bien-être et 60% des personnes interrogées ont déclaré préférer les rencontres en ligne à trouver un rendez-vous en personne.

Avec le lancement des abonnements, la startup a connu une croissance des revenus à deux chiffres, mois après mois depuis février. « Un autre exemple du caractère unique de l'Afrique a été notre lancement au Kenya et dans d'autres régions d'Afrique de l'Est. Les meilleures applications mondiales de rencontres accessibles dans cette partie du continent proposent des paiements par carte et c'est drôle quand on considère que les transactions d'argent mobile contribuent à près de 50% du PIB kenyan. Notre réaction là-bas a été de faire de Mpesa la principale méthode d'abonnement pour nos utilisateurs d'Afrique de l'Est et nous y avons constaté une croissance intéressante », partage Eko, PDG de Vybe.

« Pour lutter contre l'insécurité, nous avons conçu des processus uniques qui tirent parti de l'IA, de l'apprentissage automatique et d'une communauté solide pour identifier et bloquer les profils suspects. Nous continuerons à améliorer ce système au fur et à mesure de notre croissance », conclut Vybe CTO Omonzokpia.

Lire la suite: Les meilleurs événements Web de startups en Afrique du Sud cette semaine [28/06/2021]

L'image sélectionnée: Moronke Anifowose, Adetolani Eko et Osagie Omonzokpia fondateurs de Vybe (Fourni)

Source: https://ventureburn.com/2021/06/nigerian-matchmaking-startup-releases-vybe-2-0/

Continue Reading

Trending