Connect with us

Chaîne d'approvisionnement

Point de vue : 4 étapes pour rendre votre chaîne d'approvisionnement résiliente au climat

Pour surmonter toutes ces perturbations de la chaîne d'approvisionnement tout en préservant les clients et les bénéfices, les expéditeurs doivent prendre en compte quatre facteurs principaux : les positions des stocks, la tolérance au risque pour des produits spécifiques, les temps de transit et les coûts associés….

Published

on

Ce commentaire a été écrit par Glenn Koepke, vice-président senior du succès client pour FourKites. Les opinions exprimées ici sont uniquement celles de l'auteur et ne représentent pas nécessairement celles de FreightWaves ou de ses sociétés affiliées.

Par Glenn Koepke

L'été 2021 restera dans les mémoires pour des records battus. Pour ne pas être surpassé par les perchistes à Tokyo ou les nouvelles variantes d'une pandémie sans fin, notre climat va au-delà pour affirmer sa domination sur la vie humaine – et l'économie mondiale.

La dévastation de l'ouragan Ida de la Nouvelle-Orléans à New York et le carnage de l'incendie de Caldor en Californie ont fait que les typhons du Pacifique de juillet et les inondations allemandes semblent appartenir à l'histoire ancienne. Pendant ce temps, une question nous taraude : « Qu'est-ce qui vient ensuite ?

Il est devenu de plus en plus clair ces derniers mois que les conditions météorologiques extrêmes sont à la hausse – et pour survivre, les entreprises n'ont d'autre choix que de s'adapter. Pour l'industrie du transport maritime, cela signifie accepter les événements météorologiques extrêmes comme le statu quo et les intégrer dans la planification stratégique de bout en bout.

Bien que la plupart des entreprises élaborent de nouveaux plans stratégiques et examinent leurs réseaux de fournisseurs tous les trois à cinq ans, la réalité de notre environnement actuel signifie que, quelle que soit la date à laquelle les plans ont été élaborés pour la dernière fois, les entreprises devraient avoir ces conversations aujourd'hui – et elles devraient les avoir. souvent.

Pour surmonter toutes ces perturbations de la chaîne d'approvisionnement tout en préservant les clients et les bénéfices, les expéditeurs doivent prendre en compte quatre facteurs principaux : les positions des stocks, la tolérance au risque pour des produits spécifiques, les temps de transit et les coûts associés.

Faire le point

Au cours des dernières années, de nombreuses entreprises ont devancé la concurrence en faisant appel à la science des données et à l'automatisation pour mieux anticiper la demande des clients, réduisant ainsi la quantité de stock inutilisée dans un entrepôt. Cet équilibre délicat entre l'offre et la demande dépend d'estimations précises du temps de transit afin que les clients ne soient pas laissés à attendre après la date de livraison prévue.

Malheureusement, une seule tempête peut jeter ces estimations au vent. Nous savons que même une perturbation mineure à une extrémité de la chaîne d'approvisionnement peut entraîner des retards extrêmes à l'autre extrémité, dans un phénomène connu sous le nom d'effet coup de fouet.

Lorsque vous êtes lié au marché de la capacité de fret, pensez à un Slinky géant qui est tiré de différentes manières. À mesure que la capacité se déplace d'une zone à l'autre, les tarifs, la disponibilité et la fiabilité varient tous. Lorsque vous organisez des événements plus importants, ceux-ci ont plus d'impact sur le marché de la capacité.

À la suite de l'ouragan Ida, le nombre de chargements livrés en Louisiane a diminué de 28 % dans la semaine du 30 août. Après que le typhon In-Fa a ravagé la Chine côtière, la prise de conteneurs du port de Shanghai a chuté de 52%, et ces conteneurs mettaient deux fois plus de temps à atteindre le déchargement.

Et le dernier kilomètre n'est pas mieux loti.

Lors de l'incendie de Caldor en Californie, les autorités ont évacué des villes et fermer 50 milles du trafic routier pendant un mois, ce qui a entraîné des pénuries d'essence et d'épicerie dans le bassin de Tahoe. Notez que ces statistiques ont été collectées pendant ces périodes spécifiques de perturbation ; mais étant donné qu'il s'agit d'un modèle de capacité axé sur les actifs avec une capacité limitée, il faut du temps pour récupérer une fois qu'un événement s'est produit, et les impacts se font sentir bien au-delà de la portée géographique initiale de l'événement.

Face à cette nouvelle réalité, les entreprises doivent considérer le compromis d'inventaire, c'est-à-dire l'intérêt de détenir plus de stock de sécurité en prévision des retards liés aux conditions météorologiques. Par exemple, un client qui voit que le produit de la société A arrivera trop tard peut choisir un produit similaire de la société B, juste pour la fenêtre de livraison plus rapide – même si le produit de la société B est plus cher ou de qualité inférieure. La prochaine fois, la société A pourrait être disposée à perdre la bataille des stocks – en gardant plus d'articles en stock, prêts à être expédiés, à un coût plus élevé – afin de gagner la guerre pour les clients.

Considérant les matières premières

Bien qu'il soit impossible de prédire exactement quand et où le prochain Ida frappera, nous savons qu'il y a des saisons pour tout. Les ouragans se forment dans l'Atlantique entre juillet et novembre, tout comme nous savons que les incendies de forêt balayent l'Ouest chaque été et que les tempêtes de neige ensevelis le Midwest chaque hiver. On sait aussi que ces régions sont connues pour certains produits et matières premières — le pétrole et le gaz dans le golfe du Mexique, par exemple.

Sachant que ces événements sont susceptibles de se produire avec une plus grande force et fréquence, les entreprises doivent évaluer leurs options d'approvisionnement pour les produits de base spécifiques à ces régions au cours des saisons ci-dessus. Les entreprises pourraient être en mesure de s'approvisionner en produits critiques dans des régions plus stables à différents moments de l'année. Certains produits de moindre valeur peuvent ne pas valoir la peine d'être achetés pendant certains de ces événements extrêmes. Bien que compliqué et potentiellement coûteux, ce type d'évaluation spécifique au produit est essentiel à la planification stratégique dans l'environnement actuel.

Coût de pesée en fonction du temps

Nous savons que les événements météorologiques extrêmes peuvent ralentir ou couper la chaîne d'approvisionnement, de la production à la distribution jusqu'au « dernier kilomètre » de livraison. L'ouragan Ida a ralenti les expéditions sur un millier de kilomètres, les expéditions à temps diminuant de 14 % en Louisiane et de 10 % dans le New Jersey, et le temps de séjour augmentant de 14 % dans le Delaware.

Avec cette connaissance, les entreprises tournées vers l'avenir seraient sages de calculer leur tolérance pour des temps de transit plus longs si cela signifie acheminer leurs produits à leur destination finale de manière sûre et prévisible.

Bien que des itinéraires et des délais de livraison plus longs équivalent parfois à des coûts plus élevés, ils peuvent être la réponse à la protection des bénéfices. Après tout, ce même client qui a choisi une expédition plus rapide pourrait très bien retourner vers une entreprise A fiable si l'expédition de l'entreprise B était retardée en transit par un blizzard d'échouage d'avion, un incendie de forêt ou d'autres facteurs qui auraient pu être évités par le climat. -planification centrée.

Les entreprises devraient réévaluer leurs réseaux, ainsi que leurs emplacements d'approvisionnement, de fabrication et d'expédition, le tout en tenant compte des événements climatiques. D'autres ports maritimes peuvent être envisagés pour l'importation ou l'exportation, par exemple en évitant Shanghai pendant la saison des typhons ou en privilégiant Long Beach par rapport à Houston lorsque des ouragans sont prévus.

Quelles que soient les décisions commerciales, les entreprises doivent les atteindre en pesant les impacts sur les coûts des sources et des itinéraires changeants par rapport aux économies prévues réalisées par la satisfaction et la fidélisation des clients.

Avoir hâte de

Alors que le soleil se couche sur un été record, la saison des vacances se profile – accompagnée cette année de retards d'expédition, de pénuries de capacité et de coûts de transport exorbitants. Ajoutez quelques événements météorologiques extrêmes et nous envisageons une saison pour le livre des records.

Les entreprises qui espèrent surmonter la tempête augmentent déjà leur production de vacances. Mais les entreprises qui veulent prospérer doivent aller bien au-delà, en examinant attentivement leurs stocks, leurs sources et leurs itinéraires non seulement pour cette année, mais pour un avenir prévisible et imprévisible.

Glenn Koepke a fait ses preuves dans l'alignement des solutions sur les stratégies et les objectifs de la chaîne d'approvisionnement des clients pour les organisations mondiales. Avant de rejoindre FourKites, Koepka a occupé divers postes au sein de l'industrie des services logistiques et a beaucoup travaillé en EMEA et en Amérique du Nord. Chez FourKites, il dirige la stratégie d'activation du réseau, qui se concentre sur la mise à l'échelle de sa solution de visibilité de pointe pour capturer la visibilité de bout en bout de la chaîne d'approvisionnement.

Il est devenu de plus en plus clair ces derniers mois que les conditions météorologiques extrêmes sont à la hausse – et pour survivre, les entreprises n'ont d'autre choix que de s'adapter. Pour l'industrie du transport maritime, cela signifie accepter les événements météorologiques extrêmes comme le statu quo et les intégrer dans la planification stratégique de bout en bout.

Source: https://www.freightwaves.com/news/viewpoint-4-steps-to-make-your-supply-chain-climate-resilient

Chaîne d'approvisionnement

Les problèmes de la chaîne d'approvisionnement « conduits par trois variables clés », déclare le PDG de Veritiv

Les entreprises de tous les secteurs ressentent les effets des goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement et des pénuries de main-d'œuvre. Le même scénario se joue dans une entreprise d'emballage et d'édition, selon son chef….

Published

on

Les entreprises de tous les secteurs ressentent les effets de goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement et les pénuries de main-d'œuvre. Le même scénario se joue dans une entreprise d'emballage et d'édition, selon son chef.

Le resserrement intense ressenti par Veritiv basé à Atlanta (VRT), qui vend des produits d'emballage et de papier, est "vraiment déterminé par trois variables clés", a déclaré le PDG Sal Abbate à Yahoo Finance Live (vidéo ci-dessus).

#1 : Demande sans précédent

"Le premier est juste la demande sans précédent", a déclaré Abbate. « Nous observons une demande record pour nombre de nos produits… [from] les produits d'emballage en particulier [to] même notre activité d'impression, qui connaît un déclin séculaire, est en fait en plein essor en ce moment. »

La "demande sans précédent" n'est pas seulement le résultat d'une demande refoulée après que des millions d'Américains ont passé de nombreux mois en quarantaine pendant la pandémie de COVID-19, mais aussi du boom du commerce électronique, a-t-il ajouté.

Des porte-conteneurs attendent au large des ports encombrés de Los Angeles et de Long Beach à Long Beach, Californie, États-Unis, le 1er octobre 2021. REUTERS/ Alan Devall

Des porte-conteneurs attendent au large des ports encombrés de Los Angeles et de Long Beach à Long Beach, Californie, États-Unis, le 1er octobre 2021. REUTERS/ Alan Devall

#2 : Pénurie de matières premières

Parallèlement, la forte augmentation de la demande s'accompagne d'une pénurie de matières premières.

"Les produits à base de résine, évidemment en papier ondulé, nous assistons à une augmentation des prix", a déclaré Abbate.

D'autres entreprises ont également signalé des problèmes de chaîne d'approvisionnement pour obtenir les marchandises requises en raison de la congestion dans les ports américains.

Beaucoup s'attendent à ce que le flux de marchandises continue d'être lent et retardé l'année prochaine. Selon un enquête récente d'Oxford Economics, sur les 56 % d'entreprises touchées par la crise de la chaîne d'approvisionnement, 64 % s'attendent à ce que la crise ne se termine qu'après la mi-2022.

L'ouvrière Martha Escobar trie les produits après qu'ils aient été étiquetés à l'aide d'un système Rapid Robotics dans l'entrepôt de Westec Plastics Corp à Livermore, Californie, États-Unis, le 19 août 2021. Photo prise le 19 août 2021. REUTERS/Nathan Frandino

L'ouvrière Martha Escobar trie les produits après qu'ils aient été étiquetés à l'aide d'un système Rapid Robotics dans l'entrepôt de Westec Plastics Corp à Livermore, en Californie, le 19 août 2021. REUTERS/Nathan Frandino

#3 : « Guerre contre les talents »

Et pour aggraver les choses, le travail est également un problème clé qui empêche Veritiv de répondre à la hausse de la demande, a déclaré le PDG.

"Le plus important est la pénurie de main-d'œuvre", a déclaré Abbate. « Vous savez, avec 2,7 millions de personnes qui manquent encore de main-d'œuvre, le nombre de personnes par emploi ouvert [est] à la moitié de ses taux normaux.”

Les défis auxquels Veritiv est confrontée résident dans sa base de fournisseurs, a expliqué Abbate. Dans ses installations de fabrication, l'entreprise a dû offrir des primes à la connexion et vraiment augmenter les offres afin d'être « ultra-compétitive pour la guerre contre les talents, en particulier dans ces emplois de première ligne ».

Abbate s'attend à ce que cette crise persiste jusqu'au premier trimestre 2022.

Un camion porte-conteneurs arrive au terminal à conteneurs de Long Beach au port de Long Beach le 12 novembre 2021 à Long Beach, en Californie. - La pénurie de chauffeurs de camion aggrave la crise de la chaîne d'approvisionnement aux États-Unis, avec un rapport publié le mois dernier par l'American Trucking Association estimant que l'industrie manque de 80 000 chauffeurs, un chiffre qui peut doubler d'ici 2030 à mesure que davantage de retraites. (Photo de Frédéric J. BROWN / AFP) (Photo de FREDERIC J. BROWN / AFP via Getty Images)

Un camion porte-conteneurs arrive au terminal à conteneurs de Long Beach au port de Long Beach le 12 novembre 2021 à Long Beach, en Californie. (Photo de FREDERIC J. BROWN/AFP via Getty Images)

Barclays estime que les goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement ont réduit d'environ 50 points de base la croissance du PIB mondial, selon une note du 18 novembre.

Pendant ce temps, l'inflation aux États-Unis a atteint un sommet en 30 ans en octobre : l'indice des prix à la consommation (IPC) augmenté de 6,2 % en octobre par rapport à l'année précédente, la plus forte augmentation sur 12 mois depuis novembre 1990.

Si l'on exclut les prix des aliments et de l'énergie, tous deux considérés comme plus volatils, l'indice a augmenté de 4,6 % au cours de la même durée et a connu la plus forte hausse depuis 1991. Les ventes au détail ont également augmenté en octobre, et les magasins d'électronique et d'électroménager ont connu une hausse grosse augmentation des ventes.

Aarthi est journaliste pour Yahoo Finance. Elle peut être contactée à aarthi@yahoofinance.com. Suivez-la sur Twitter @aarthiswami.

Lisez les dernières actualités financières et commerciales de Yahoo Finance

Suivez Yahoo Finance sur Twitter, Instagram, Youtube, Facebook, Flipboard, et LinkedIn

Des porte-conteneurs attendent au large des ports encombrés de Los Angeles et de Long Beach à Long Beach, Californie, États-Unis, le 1er octobre 2021. REUTERS/ Alan Devall

Source: https://finance.yahoo.com/news/supply-chain-issues-three-key-variables-veritiv-ceo-134932560.html

Continue Reading

Chaîne d'approvisionnement

Les retards de la chaîne d'approvisionnement mondiale entrent en collision avec la saison des achats des Fêtes

L'inflation faisant déjà mal au portefeuille, les frustrations des étagères vides pourraient devenir très réelles pour des millions de consommateurs….

Published

on

CHICAGO — Pendant des mois, les économistes ont averti que les retards de la chaîne d'approvisionnement étaient en collision avec la saison des achats des Fêtes. Mais une nouvelle enquête indique quels commerces de détail seront les plus durement touchés et ce que cela pourrait signifier pour les consommateurs.

À l'heure actuelle, les produits restent piégés dans les ports avec des navires à quai incapables de décharger les marchandises en attendant que les camionneurs maintiennent la chaîne d'approvisionnement en mouvement.

Le goulot d'étranglement signifie que les commerces de détail attendent de répondre à la demande croissante alors que la saison des achats des Fêtes démarre.

« Les prix vont monter en flèche. Ils vont augmenter », a déclaré Dennis Consorte, consultant pour les petites entreprises avec Digital.com. Il dit que les magasins spécialisés et les épiceries seront les plus durement touchés avec 3 sur 10, prédisant 60 à 90 % de stocks en moins que d'habitude.

« Il va y avoir des pénuries de stocks. Il va y avoir des pénuries dans tous les différents secteurs de l'économie, et en fin de compte, nous allons en payer le prix », a-t-il déclaré.

En conséquence, la plupart des détaillants disent qu'ils seront obligés de répercuter ces coûts sur les consommateurs déjà confrontés à la plus forte hausse de l'inflation en trois décennies.

Selon un récent Digital.com enquête, 53 % des propriétaires de petites entreprises prévoient des pénuries de stocks pendant la saison des achats des Fêtes 2021. En conséquence, 58 % des détaillants déclarent qu'ils prévoient d'augmenter les prix de 40 % ou plus.

"Par exemple, les poitrines de poulet, au lieu de payer peut-être trois ou quatre dollars la livre, vous pourriez envisager quatre ou cinq six dollars la livre", a déclaré Consorte. « Alors, commencez à réfléchir à ce que cela signifie et commencez à budgétiser en conséquence. »

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire : acheter tôt avant que la demande ne dépasse l'offre, et envisager des cartes-cadeaux plutôt que des produits.

« Achetez la carte-cadeau et offrez-la à quelqu'un. Ils peuvent s'y tenir jusqu'à ce que les prix baissent et ils en obtiendront alors plus pour cet argent », a déclaré Consorte.

Mais cela peut ne pas aider en ce qui concerne le choc des autocollants sur certains produits. Le début de la pandémie a déclenché une vague d'achats de panique. Tout, du papier toilette aux consoles de jeux, en passant par les fournitures de rangement et les friteuses à air, a été effacé des étagères.

«Ces prix montent jusqu'à ce qu'au lieu de dépenser peut-être 10 $ par mois en papier toilette, vous pourriez y consacrer 15 à 20 dollars par mois. Les couches, la même chose, et les courses vont aussi augmenter », a-t-il déclaré.

Consorte affirme que les détaillants doivent jouer un rôle actif pour repousser une saison de magasinage frénétique.

« Commencez à penser à l'approvisionnement au niveau national, car vous n'avez alors pas à traiter tous les problèmes de la chaîne d'approvisionnement internationale qui peuvent réellement être résolus et commencez à réfléchir à d'autres sources d'approvisionnement », a déclaré Consorte.

L'inflation faisant déjà mal au portefeuille, les frustrations de ne pas pouvoir trouver ce dont vous avez besoin dans les rayons pourraient devenir très réelles pour des millions de consommateurs. Donc, comme toujours, il est préférable de planifier à l'avance.

Copyright 2021 Scripps Media, Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Inscrivez-vous à la newsletter Headlines et recevez des informations à jour.

En conséquence, la plupart des détaillants disent qu'ils seront obligés de répercuter ces coûts sur les consommateurs déjà confrontés à la plus forte hausse de l'inflation en trois décennies.

Source: https://www.wtxl.com/news/national/global-supply-chain-delays-colliding-with-holiday-shopping-season

Continue Reading

Chaîne d'approvisionnement

Avis aux amateurs de vin : des problèmes de chaîne d'approvisionnement mettent la pression sur le beaujolais nouveau très attendu de cette année

Cette année, les œnophiles américains ont pris conscience d'un marché du Beaujolais Nouveau entravé par des problèmes de chaîne d'approvisionnement devenus trop courants dans l'économie d'aujourd'hui….

Published

on

Des bouteilles du Beaujolais Nouveau millésimé 2016 sont exposées lors d'un compte à rebours à Tokyo le 17 novembre 2016.

Yoshikazu Tsuno | Gamma-Rapho | Getty Images

WASHINGTON – Chaque année, le troisième jeudi de novembre, à 00h01 précises, les Français sortent leur célèbre premier vin de la récolte – le Beaujolais Nouveau croquant et fruité.

Cette année, les œnophiles américains se sont réveillés face à un marché du Beaujolais Nouveau entravé par des problèmes de chaîne d'approvisionnement devenus trop courants dans l'économie actuelle, en particulier la pénurie de chauffeurs et d'autres problèmes de transport.

Et tout cela se traduit par des augmentations de coûts pour les fournisseurs comme pour les consommateurs.

"Il y a certainement des problèmes avec la chaîne d'approvisionnement. Il y a toujours un problème avec les conteneurs et il y a toujours un problème d'espace sur les navires, mais ça a été vraiment difficile cette année", a déclaré Dennis Kreps, co-fondateur de l'importateur Quintessential Wines, qui est basé dans la Napa Valley en Californie.

Le marché était déjà désavantagé en raison des problèmes climatiques. La production du beaujolais nouveau a baissé de près de 50 % cette année en raison des gelées printanières et de la grêle, suivies d'une sécheresse.

"C'est une sorte de phénomène qui se produit dans le monde entier en ce moment", a déclaré Kreps. "Je sais que certains des chiffres en France en particulier sont en baisse spectaculaire dans toutes les régions. Le Beaujolais a été l'un des plus durement touchés."

Raisins délicats, problèmes difficiles

Kreps, l'importateur exclusif aux États-Unis de l'éminent caviste Georges Duboeuf, coordonne avec une petite équipe la logistique colossale de distribution du vin aux détaillants américains selon le calendrier français précis.

Dans le Beaujolais, considéré comme une sous-région de la Bourgogne, les vignobles tapissent environ 42 000 hectares de basses collines granitiques au nord de Lyon, dans l'est de la France.

C'est ici que le gamay magenta à peau fine est reine et Georges Duboeuf est roi.

Duboeuf, affectueusement appelé « Papa du Beaujolais », fait vendanger à la main le gamay en septembre. Suit une fermentation rapide et une mise en bouteille en octobre.

Un cueilleur coupe des raisins dans un vignoble du Beaujolais, dans l'est de la France, début septembre 3 2018, lors de la première récolte du Beaujolais de cette année.

Philippe Desmazes | AFP | Getty Images

Le Beaujolais Nouveau – typiquement un corps léger avec une bouche juteuse et fruitée – est ensuite expédié dans le monde entier et mis en scène pour ses débuts en novembre.

Premièrement, les fournisseurs du Beaujolais devaient sécuriser les conteneurs pour commencer l'expédition. Ensuite, ils se sont inquiétés des retards dans les ports.

"Vous ne pouvez pas contrôler l'arriéré dans les ports", a déclaré Kreps.

Un navire a été dérouté de New York à Norfolk, en Virginie, en raison d'une sauvegarde majeure, a-t-il déclaré. Le navire à destination de New York transporte généralement la majorité du vin destiné à être distribué à travers le pays, a ajouté Kreps.

"Nous avons ensuite dû réacheminer tous les chauffeurs et les camions de New York jusqu'à Norfolk, puis retirer les conteneurs du navire et envoyer ces gars immédiatement vers la côte ouest", a déclaré Kreps.

Ils ont également eu des problèmes pour embaucher des chauffeurs qualifiés en raison d'une pénurie de main-d'œuvre, a-t-il déclaré.

"Nous n'avons jamais eu de problème auparavant, mais un camion s'est renversé, donc tout ce qui se trouvait sur ce conteneur a été perdu", a-t-il déclaré. "Donc, malheureusement, tout le vin de l'Arkansas a été perdu, la plupart du vin de Memphis a été perdu, et je pense qu'une grande partie du vin de Virginie-Occidentale a été perdue."

Les raisins du Beaujolais reposent dans un panier dans le vignoble "Moulin a Vent", près de Chenas, dans le Beaujolais, dans l'est de la France, le 26 août 2015, après la première récolte du Beaujolais de cette année.

Jean-Philippe Ksiazek | AFP | Getty Images

Pourtant, même avec tous les problèmes d'approvisionnement et de production – les frais de transport ont triplé et le coût du fruit lui-même était également nettement plus élevé – une bouteille de Beaujolais Nouveau se vendra cette année à un prix de détail légèrement supérieur à celui d'habitude, a déclaré Kreps.

"Nous nous étions déjà engagés à fixer des prix à tous nos grossistes, les grossistes appellent les détaillants, les détaillants s'étaient alors engagés sur des quantités", a-t-il déclaré. « Ce n'est pas le moment de revenir vers eux avec une augmentation des coûts. Nous avons donc travaillé avec la cave et avons mangé le coût. »

Kreps avait un message positif pour les personnes qui peuvent mettre la main sur une bouteille de Beaujolais Nouveau : malgré toutes les difficultés avec la chaîne d'approvisionnement et la petite récolte, a-t-il déclaré, "la qualité est fantastique".

Source: https://www.cnbc.com/2021/11/18/beaujolais-nouveau-wine-hit-by-supply-chain-problems.html

Continue Reading

Trending